Tencent : l’épouvantail du jeu vidéo accélère les investissements

Nous sommes en train d'assister à la consolidation de ce qui pourrait être bien l'entreprise numéro 1 du jeu vidéo dans les années à venir. Tencent, déjà propriétaire d'un portefeuille intéressant de studios, accélère ses investissements. Qui sera la prochaine victime de l'ogre chinois ?

Des investissements accrus en Occident pour Tencent

Cela fait figure de secret de polichinelle pour bon nombre de suiveurs de l'actualité du jeu vidéo. Au gré des années, et particulièrement des mois qui ont précédé, rares furent les occasions de ne pas lire le nom de Tencent dans une brève liée à la technologie et au divertissement.

L'entreprise chinoise a réussi à percer sur un marché particulièrement compétitif. Jusqu'à devenir, progressivement, une entreprise importante de ce secteur ; et, selon l'article de Reuters à ce sujet, l'un des futurs ogres du jeu vidéo.

Investissements tencent jeu vidéo Ubisoft
Tencent collabore activement avec Ubisoft, avec une participation certaine dans les parts de l'éditeur.

Après deux années d'incertitude qui ont vu Tencent réduire ses acquisitions et investissements, l'entreprise change sa stratégie d'acquisition. Désormais, elle ne se contentera plus de part minoritaire, mais souhaite bien posséder entièrement des studios, ainsi que leur portfolio de propriétés intellectuelles.

Surtout, Tencent envisage des investissements au-delà des frontières chinoises pour ce faire. Cette propension s'est déjà vue avec l'offre de 300 millions d'euros dans Guillemot Bros, détenant une part majoritaire d'Ubisoft. Tencent possède désormais 49,9% de ce fonds. En contrepartie, cette alliance permettra à Ubisoft de plus facilement décliner ses jeux sur mobiles.

Le créateur de Rayman et autres Assassin's Creed n'est pas isolé. Dernièrement, Tencent s'est distingué par des investissements dans Epic Games, From Software, Krafton, et même PlatinumGames. Il possède par ailleurs à 100% Riot Games, Sumo Digital ou encore Digital Extremes.

Lire aussi

Ubisoft bientôt racheté ?

Lire la suite

Pourquoi ces investissements diffèrent des habitudes de Tencent ?

La stratégie récente et future de Tencent diffère grandement de ses habitudes. Jusqu'alors, Tencent se distinguait par des participations passives aux entreprises. Désormais, l'épouvantail chinois du jeu vidéo semble décider à accroître sa mainmise sur le secteur.

À cet égard, la perspective du déploiement du Metaverse semble être la prochaine cible de Tencent. Des investissements sur ce marché pourraient s'accélérer sous peu, témoignant d'un intérêt commun entre Facebook / Meta et l'entreprise chinoise.

Il faut rappeler que, contrairement à Electronic Arts ou, naguère, Activision Blizzard, Tencent n'a pas été connu grâce au jeu vidéo en première instance. Ses premiers faits d'armes ont trait aux médias sociaux, dont WeChat, la célèbre application chinoise.

Investissements Tencent dans le jeu vidéo et autres
Tencent est loin de s'en tenir au seul marché du jeu vidéo.

Versatile, l'entreprise fondée à Hong-Kong a des investissements sur des secteurs aussi divers que l'assurance médicale, l'e-commerce, le traitement de données, ou encore les utilitaires média. Cette polyvalence lui octroie une expérience qui sert au développement commun de plusieurs projets.

À ce titre, elle se rapproche davantage des cadors occidentaux que sont Meta, Google, Amazon ou Microsoft. Avec les investissements annoncés à l'étranger, Tencent pourrait bien être la première entreprise chinoise à figurer dans le sigle GAFAM, sous peu.

À lire aussi

Les sorties jeux vidéo du mois d'octobre 2022

Lire la suite

Réaméangement à venir pour le marché du jeu vidéo

Metaverse, Epic, Ubisoft, Riot Games, Krafton ; autant de dossiers brûlants qui marquent l'ambition de Tencent sur le marché du jeu vidéo. Celui-ci, par ailleurs, subit de nombreux remous depuis quelques temps. La pandémie du Covid-19 a affaibli plusieurs entreprises, accélérant un réaménagement du marché pour les années à venir.

Par le passé, très rares étaient les opérations d'acquisition d'ampleurs similaires à celles ayant récemment eu lieu. Entre le rachat de Bungie par Sony, le portfolio de Square Enix qui se vide de Tomb Raider, Legacy of Kain ou Hitman, les innombrables rachats de Microsoft, l'abandon de Stadia par Google ; tout cela témoigne d'un secteur en pleine évolution.

Tencent et Microsoft investissements
La gourmandise de Microsoft a profondément remodelé les acquisitions dans le jeu vidéo.

Les intérêts de méga-entreprises ne cessent de s'accentuer. Parallèlement, les éditeurs autrefois tout puissants sont relégués au second plan. Cette considération est confirmée par les rumeurs de vente d'Electronic Arts, le récent rachat approuvé d'Activision Blizzard, la difficile passe vécue par Ubisoft.

Étrangement, les éditeurs historiques japonais semblent pour l'heure être épargnés. À cet égard, Nintendo, Sega, Konami, Capcom, Namco parviennent pour l'heure à suivre leur bout de chemin. Seul Square Enix atteste de difficultés, comme le prouvent son catalogue de licences appauvri et ses innombrables tentatives pour trouver la nouvelle poule aux œufs d'or, comme le fut Nier Automata naguère.

Outre la consolidation de la position de Tencent sur le jeu vidéo, les prochaines années devraient attester d'une géopolitique du jeu vidéo complètement transformée.

Lire aussi

Le renouveau de Konami ?

Lire la suite

À propos de l'auteur

Solan
A passé un nombre indécent d’heures sur Rocket League pour finalement être Grand Champion. Préfère poster des bons plans aériens depuis.

Espace discussion

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Retrouvez nous sur les réseaux

Pour suivre les dernières actus, les bons plans et soutenir le site, rejoignez nous sur la Twittosphère.

Epic Games Store : les jeux gratuits de décembre

Les derniers
bons plans

The Quarry
20,65 €
69.99
9,99 €
29,99 €
Sortie le 13/12/22
47,99 €
59,99 €
19,99 €
29,99 €
Sortie le 13/12/22
47,99 €
64,99 €

Connexion

Pas encore inscrit ?

Vous n’avez pas encore de compte ? C’est par ici :)

Miam, les bons cookies

Parce que ce site ne pourrait pas exister sans eux, nous utilisons des cookies. Ils sont la pour améliorer votre expérience de navigation et analyser le trafic du site. Pour continuer, vous pouvez choisir de les accepter ou de les refuser avant de cliquer sur « valider » .