Skibi, la mascotte de Skibideal !
BETA

Recherche

Bons Plans

Actus

Compte

0/10

Test Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion, un prologue indispensable ?

Dernière mise à jour le 15 février 2024

Alors que le projet de remake de Final Fantasy VII, jeu légendaire du J-RPG, est bien avancé, Square Enix a pensé à ressortir le prologue. Bénéficiant lui aussi d'un remake, Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion nous met aux commandes de Zack. Nouvelle version d'un jeu sorti à l'époque sur PSP, ce préquel est-il forcément indispensable ? Réponse avec notre test de Crisis Core : Final Fantasy Reunion sur PS4, PS5, Switch, Xbox One, Series, et PC.

Le prologue de Final Fantasy VII : de quoi ça parle, Crisis Core ?

Zack Fair fait partie du SOLDAT, une troupe d'élite de la Shinra, qui gouverne Midgar. Son tuteur, Angeal, disparaît après avoir effectué une mission contre une milice du Wutai. Se pourrait-il que le déserteur du SOLDAT, Genesis, soit responsable de cette disparition ?

Zack va devoir élucider ce mystère. Son quotidien sera composé de missions de routine menées pour la Shinra et d'autres commanditaires, mais également d'une investigation sur les remous subis par la multinationale de Midgar.

Quel rôle a Genesis derrière tout cela ? Angeal pourrait-il être son allié ? Et quelles conséquences cela peut-il avoir sur la psyché de Sephiroth, héros du SOLDAT, et proche de ses deux collègues ?

Bienvenue dans le foisonnant univers de Final Fantasy VII, étendu pour l'occasion grâce à ce prologue détonnant.

Critique et test Crisis Core remake Final Fantasy VII Reunion
Le fameux parc du secteur 5 est présent/

Conditions de test

Le jeu a été testé depuis une version commerciale Playstation 4, mais mise à niveau gratuitement sur Playstation 5. Le jeu tourne parfaitement bien, mais ne présente aucun choix graphique entre le mode performance et fidélité. Aucun bug ne s'est fait ressentir pendant l'aventure de Zack Fair.

Crisis Core, 7 ans avant Final Fantasy VII, mais aussi 12 ans après

Qui n'a jamais entendu parler de Final Fantasy VII ? L'opus, légende du J-RPG, de la saga, et tout simplement du jeu vidéo, a fait les belles heures de Square Enix et de la PS One. Après avoir pendant des années parler d'un remake, Square Enix a préféré en sortir un prologue, Crisis Core, paru sur PSP en 2007.

Après l'accueil critique et public laudateur de Final Fantasy VII Remake, l'éditeur japonais a choisi d'adapter son prologue pour les consoles plus récentes. En 2007 au Japon, puis en 2008 en Occident, sa parution avait été saluée par les fans, en dépit de problèmes structurels évidents. Le revoir, plus de dix ans après, dans une nouvelle mouture a de quoi faire plaisir.

Crisis Core remake test du jeu vidéo Switch, PS4, PS5, Xbox
Midgar est, heureusement, moins central que dans le Remake.

Évidemment, parcourir les origines d'un épisode fondateur est l'occasion d'un fan service tous azimuts. Cependant, au-delà de cette considération, Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion est aussi le meilleur moyen de se plonger dans cet univers, ou de le découvrir.

Les environnements de Midgar correspondant davantage à ceux mis en avant au sein de FFVII Remake ; le système de combat est également amélioré, plus dynamique et nerveux. Et que dire des graphismes, qui, sans être au niveau du remake, sont magnifiés dans cette mouture.

FF7 Crisis Core remake jeu vidéo en test
Zack va se faire le mentor d'un jeune Cloud durant ce prologue.

C'est le cas de le dire : Square Enix n'a pas chômé pour ce remake. Seul bémol à recenser, une ossature similaire à celle présente dans la version de 2007. De quoi handicaper grandement le jeu ? Et benh, c'est à dire que... Oui.

Toutefois, avant d'entrer dans ces considérations, mettons une emphase sur les qualités de ce nouveau Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion.

Une appréhension précieuse des enjeux narratifs

Tout l'intérêt de Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion est de faire davantage connaissance avec Zack Fair. Ce personnage, éminemment absent du jeu de 1997, joue pourtant un rôle central auprès des protagonistes de cet épisode.

Loin de l'humeur morose et renfrognée de Cloud, Zack se révèle solaire, optimiste, et un brin idiot. Impossible de ne pas penser à Luffy, le héros de One Piece, sur lequel son caractère semble décalqué. Fort bien en a pris Square Enix, par ailleurs. Personnage central, et le seul jouable de ce prologue, Zack parvient à s'attacher facilement la sympathie des joueurs et des personnages l'environnant.

Test du jeu vidéo Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion
La relation entre Aerith et Zack est l'un des grands enjeux de Crisis Core.

D'ailleurs, puisqu'il s'agira de l'un des enjeux, force est de constater que le caractère pétulant d'Aerith a été inspiré par celui de Zack. Une belle idée, pour renforcer les liens entre les deux jeux, et un peu plus justifier l'existence de ce prologue.

Les fans en seront pour leurs frais, tant le fan service est assuré. Entre la présence d'une très jeune Yuffie, au cœur de pérégrinations drôlatiques bien qu'annexes, un Cloud juvénile, bien évidemment Sephiroth, errent aussi des apparitions de Caith Sith, bien plus superficielles et moins convaincantes.

Néanmoins, Square Enix semble avoir travaillé avec soin sur ce prologue de FF VII. Contrairement au remake de l'épisode principal, il y aura à la fois à manger pour les néophytes, et pour les connaisseurs. Un équilibre appréciable, pour une aventure qui, sans faire date, saura satisfaire différents publics.

Critique remake Crisis Core Final Fantasy VII Reunion
Fan service garanti, avec la présence d'une juvénile Yuffie.

Au revoir le jeu de rôle, bienvenue aux combats tous azimuts

D'ordinaire, qui dit Final Fantasy, dit jeu de rôle. Et, au-delà du très décevant seizième épisode, qui dit jeu de rôle, dit dialogue, synergie d'équipe, complicité, aventure et exploration.

Crisis Core se fait le complet opposé de ce postulat. La structure, héritée de l'épisode portable, n'a pas été révisée avec ce remake. Aussi l'équipe de développement valorise-t-elle des séquences courtes, alternant exploration brèves de Midgar, missions extérieures, et quêtes annexes.

Évaluation Final Fantasy VII reunion Crisis Core remake
Petit clin d'oeil à Final Fantasy VII Remake, un concours de squats est présent.

Le jeu étant divisé en dix chapitres, lesquels présentent plusieurs zones cloisonnées en périmètres. Oui, les mêmes limites qui restreignaient l'épisode initial, configuré pour la console portable de Sony.

Évidemment, ce parti-pris s'accompagne par une emphase toute particulière sur les combats, prenant une place prépondérante dans le rythme du jeu. Comme dit auparavant, Zack est le seul personnage jouable. Les oppositions se jouent avec un système dynamique, proche d'un beat'em all, loin du tour par tour des épisodes traditionnels de la saga.

Critique et test de Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion
Alors, on vous assure, les combats sont parfaitement lisibles. D'ordinaire.

Un système de loterie, l'OCN, inclut une dimension aléatoire. Celle-ci permettra de bénéficier d'effets bonus, d'invocations, ou de transcendance, selon les résultats obtenus. À noter que ce mécanisme a été remanié dans ce remake. Désormais, les résultats ne prennent pas tout l'écran, mais la loterie se joue dans le coin supérieur gauche, afin de laisser l'emphase sur le combat.

Une bonne idée, qui donne des combats riches, étonnamment stratégiques, surtout en difficile. Un pari gagnant pour Square Enix qui prouve un peu plus le soin apporté à ce remake de Crisis Core.

Culte

Test de Final Fantasy VI Pixel Remaster

Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion repose sur un équilibre précaire

Toutefois, Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion est, à la vérité, trop généreux pour son propre bien. Ou plutôt subit-il les affres du remplissage, pour une aventure "narrative" finalement assez courte.

En ligne droite, il faudra une dizaine d'heures pour voir le générique de fin de ce prologue. En revanche, pour qui vise les 100% de complétion, il est largement possible de tripler ce total. La raison : les quêtes annexes, au nombre de, bon sang de bonsoir, 300.

Chronique jeu vidéo sur Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion
Les missions annexes, répétitives, permettent toutefois de varier les environnements.

Si certaines bénéficient de certains liens narratifs, dont la présence de Yuffie, par exemple, la plupart mettent en avant des zones exiguës, habitées par un ennemi principal à abattre, hantées par d'autres rencontres aléatoires, et quelques objets à ramasser. Cela ne pourrait pas être un mal, mais le sentiment prédominant, à mi-chemin, est que l'équilibre de Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion est terriblement précaire.

La plupart de ces missions dramatiquement annexes s'effectuent en un rien de temps. Toutefois, sur la fin, la plupart des ennemis ne sont ni plus ni moins que des sacs à PV. La chose paraît normale, et ne devrait pas être problématique.

Le test du jeu Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion
La messagerie, anecdotique, laisse parfois poindre des perles d'humour. Sacrée Yuffie.

Le problème, c'est que ces adversaires disposent de très peu de capacités de mouvements. Aussi faudra-t-il réaliser, pendant plusieurs minutes, les mêmes mouvements pour esquiver les attaques, trouver la faille pour faire des coups critiques, se soigner, etc.

Cela laisse un sentiment amer à l'esprit, et incite à une lassitude qui gâche l'expérience du jeu. Quel dommage que Square Enix n'ait pas davantage fait attention à cet impair, aisément corrigeable. En rajoutant des attaques aux adversaires, en baissant légèrement leurs PV, en diminuant le nombre de missions annexes ou en les liant davantage au fil narratif, il y avait sûrement de quoi remédier à ce sentiment, finalement déceptif.

Le remake de Crisis Core : une expérience enthousiasmante, mais foncièrement clivante

Loin d'être indispensable, Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion n'en demeure pas moins un bon jeu. Inespéré, même, lorsqu'on considère le soin globalement apporté au remake, depuis sa parution sur PSP jusqu'aux consoles les plus récentes.

Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion le test du jeu vidéo
Crisis Core a l'intelligence de reprendre les décors du remake de FF7.

Néanmoins, le jeu n'a pas vraiment été adapté pour des consoles de salon. Crisis Core conserve entièrement sa structure, parfaite pour la PSP, mais qui prend ici un sacré coup de vieux. Scinder l'intrigue principale, et une quantité improbable de missions entièrement annexe - 300, pour rappel - n'est pas vraiment un service à rendre à ce remake.

Ainsi, plusieurs catégories de joueurs appréhenderont de manières différentes le préquel de FF VII.

  • les néophytes trouveront un parfait allié pour commencer leur expérience de Final Fantasy VII, à poursuivre avec le Remake, puis l'épisode Rebirth ;
  • les fans de la première heure approfondiront le lore de l'ensemble, en découvrant plus avant le (très bon) personnage de Zack Fair ;
  • les pro du 100% soupireront grandement en parcourant de manière répétitive les missions annexes ;
  • les amateurs de J-RPG apprécieront les liens entre les personnages, mais pourront être rebutés par le système de combat, pourtant très bon, loin de la formule au tour par tour.
Crisis Core remake : le test du prologue à Final Fantasy VII
Ce prologue est l'occasion de découvrir l'évolution du grand méchant, Séphiropth.

Chacun verra ainsi midi à sa porte. Globalement, s'il est loin d'être parfait, Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion est un prologue convaincant, en plus d'un remake accompli, réussissant pleinement sa mission. Après tout, celle-ci n'était-elle pas d'approfondir le lore de l'ensemble, et de faciliter l'appréhension des événements dramatiques de l'opus original ?

Les plus

  • Un chouette remake, au niveau graphique ;
  • Des personnages assez attachants, Zack en tête ;
  • L’évolution de la caractérisation des personnages, du prologue au remake ;
  • Une histoire approfondissant les enjeux de l’opus original ;
  • Des thèmes musicaux superbement repris ;
  • Un système de combat très chouette à prendre en main ;
  • Pour qui aura la foi, une durée de vie satisfaisante ;
  • Pour qui souhaite juste suivre l’histoire, le jeu se fait aisément.

Les moins

  • Une ossature forcément influencée par la structure portable initiale ;
  • Trop d’ennemis faisant office de sacs à PV ;
  • Du sur-remplissage au niveau des missions annexes ;
  • La fusion de matérias, pas franchement utile ;
  • Une notion d’aléatoire un peu trop prégnante avec l’OCN.
0/10

Le mot de la fin

Il y aura forcément plusieurs manières d'appréhender ce prologue d'une légende du J-RPG. Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion révèle un personnage attachant, foncièrement héroïque, avec le fameux Zack, héros dont l'ombre plane sur l'épisode central.

Il est important de noter l'effort pourvu par Square Enix avec ce remake. Les graphismes sont superbes, les cinématiques de belle qualité, les musiques réorchestrées. Ça pourrait être du tout bon... à ceci près.

Redondant, répétitif lorsqu'on est complétionniste ; trop court et axé sur le combat si on l'effectue en ligne droite, Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion n'est pas aussi réussi qu'il l'eût pu.

Cependant, pour qui souhaite s'immerger pour la première fois dans l'univers d'un jeu de légende, ou en approfondir le lore, ce préquel est une excellente nouvelle. Il est doté de nombreux atouts pouvant convaincre les joueurs. N'y voyez pas un épisode hautement ambitieux toutefois ; le jeu se révèle plaisant, mais sans rien révolutionner. Ce n'était pas le but.

Une bonne expérience, en attendant la complétion du remake de Final Fantasy VII, finalement.

À propos de l'auteur

Solan
A passé un nombre indécent d’heures sur Rocket League pour finalement être Grand Champion. Préfère poster des bons plans aériens depuis.

Espace discussion

Laisser un commentaire

Prolongations

Si vous avez aimé Crisis Core : Final Fantasy VII Reunion, lancez-vous sur :

  • Final Fantasy VII Remake ;
  • Final Fantasy VII Rebirth ;
  • Final Fantasy VII : Advent Children ;
  • surtout pas Final Fantasy XVI.

Zone XXO

Retrouvez nous sur les réseaux

Pour suivre les dernières actus, les bons plans et soutenir le site, rejoignez nous sur la Twittosphère.

Les derniers
bons plans

Carte PSN 50€
42,59 €
50
Carte PSN 60€
Téléchargement
51,59 €
60,00 €
Abonnement PS+ Extra : 12 mois
Téléchargement
109,88 €
125,99 €
Carte-cadeau PSN 40€
34,99 €
40,00 €
Game Pass Ultimate 3 mois
26,97 €
45,00 €

Connexion

Pas encore inscrit ?

Vous n’avez pas encore de compte ? C’est par ici :)

Plateformes

Categorie Jeux video

Filtres

Categorie Bons plans
Budget - slider
01 960

Miam, les bons cookies

Parce que ce site ne pourrait pas exister sans eux, nous utilisons des cookies. Ils sont la pour améliorer votre expérience de navigation et analyser le trafic du site. Pour continuer, vous pouvez choisir de les accepter ou de les refuser avant de cliquer sur « valider » .