Skibi, la mascotte de Skibideal !
BETA

Recherche

Bons Plans

Actus

Compte

Hogwarts Legacy : au jeu des polémiques, c’est le jeu vidéo le grand perdant

Ce début d'année 2023 est contrasté pour le jeu vidéo. Si les amateurs se régalent avec le remake de Dead Space, que l'éclaircie dans ce morne temps vient de Hi-Fi Rush, c'est bien Hogwarts Legacy qui attire l'attention. En cause : d'innombrables polémiques et controverses, où chacun à son mot à dire, dans un maelström chaotique d'opinions. Résultat : c'est le jeu vidéo le grand perdant.

Au départ, un jeu vidéo calibré pour tous les fans de Harry Potter

Hogwarts Legacy fait partie des sorties de jeux vidéo les plus attendues de février 2023. Et pourtant. Après avoir suscité un sentiment unanime, l'univers créé par JK Rowling n'a jamais autant divisé. Durant près de deux décennies, les aventures de Harry Potter ont rythmé l'évolution des lecteurs et cinéphiles en herbe. Force est de constater qu'aujourd'hui, les Potter Heads se scindent en deux camps.

Il faut dire que, depuis la sortie du dernier opus au cinéma, Harry Potter et les Reliques de la mort - Partie 2, les problématiques sont venues de tous les côtés. D'abord à travers Harry Potter et l'enfant maudit, legacyquel inédit, créé pour être joué dans les salles de théâtre. Jugé opportuniste et décevant par les fans, ceux-ci attendaient bien davantage de ce monde magique qu'ils avaient appris à aimer.

Jeu dérivé de Harry Potter, Hogwarts Legacy et la polémique JK Rowling
"Maman dit quand même pas mal de conneries. Mais tout le monde aussi, en fait. On fait un quidditch ?"

Ce qui ne devait qu'être une déception passagère s'est transformé en déclin qualitatif constant pour l'univers des sorciers. Que dire des films baptisés Les Animaux Fantastiques ? Comme un présage, ceux-ci n'ont cessé de naviguer dans des courants tumultueux. Controverse liée à la présence de Johnny Depp, puis à Ezra Miller, sans oublier, déjà, les propos de JK Rowling.

Autant le dire tout de suite : cette série de films, situés avant les aventures du célèbre Harry Potter, n'a pas tenu ses promesses. D'un premier opus prometteur et sympathique, Les Animaux Fantastiques n'ont cessé de s'enliser dans une médiocrité proportionnelle au chaos qui se jouait en coulisse.

Jusqu'à ce qu'enfin, une lueur d'espoir naisse devant les yeux désespérés des Potter-heads. Les fans du sorcier le plus connu du monde littéraire (si, si, on a fait un sondage, il devance Merlin et Gandalf) pouvaient espérer de meilleurs jours. C'était sans compter sur la déferlante de polémiques accablant la future sortie de Hogwarts Legacy, l'héritage de Poudlard, dès ce 10 février.

Hogwarts Legacy : l'héritage de Poudlard, mais surtout des polémiques liées à son autrice

Apparu en 2018, à la faveur d'un leak, il a fallu attendre une paire d'années pour que Hogwarts Legacy : L'Héritage de Poudlard soit officiellement présenté. Les promesses semblaient à la mesure de la popularité du monde créé par JK Rowling. Un open-world riche et foisonnant, élaboré en respectant le matériau initial, tout en proposant une aventure inédite. Autant d'éléments propices à l'enthousiasme général... Sur le papier.

JK Rowling, l'autrice unanimement clivante qui fait de l'ombre à Hogwarts Legacy

Et pourtant, depuis l'annonce du jeu, les fans n'ont eu de cesse de se déchirer. En ligne de mire, la personnalité de plus en plus clivante de la maman de ce monde magique, JK Rowling. La femme de lettres, devenue l'une des plus riches personnalités du Royaume-Uni, a elle-même constitué un frein au développement de sa franchise. En cause, deux éléments de taille.

JK Rowling polémique jeu vidéo Hogwarts Legacy
"Finalement, mon héritage est plus lourd à porter que ces boucles d'oreille."

Des propos tout d'abord jugés transphobes. Elle a ainsi épinglé un journal appelant les femmes de "personnes qui ont leurs règles", afin ne pas exclure les personnes transgenres. Son soutien à Maya Forstater a également été remarqué. La chercheuse, depuis licenciée, affirmait que les femmes trans étaient des hommes.

Autant d'éléments qui ont éloigné les lecteurs et spectateurs, supporters de la cause LGBTQ+, de la richissime autrice. Et, s'il le fallait, une nouvelle controverse est venue s'ajouter au CV, désormais chargé, de la Britannique. Les gobelins tels que dépeints dans Harry Potter seraient des caricatures, similaires aux représentations faites au sujet des Juifs et francs-maçons au coeur d'un ouvrage conspirationniste, paru au début du XXème siècle.

Une cicatrice entre les fans de Harry Potter

Inévitablement, ces controverses et polémiques ont entraîné leur lot de réactions. Comme souvent, ce sont les réseaux sociaux qui se font le relais des prises de position de chacun. Les extrêmes se confrontent, en se cristallisant autour de la sortie du jeu événement, Hogwarts Legacy, dès ce 10 février sur PS5, Xbox Series et PC pour le moment.

Cette libre adaptation du Wizardworld devient le catalyseur de courants politiques et idéologiques opposés. D'une part, certains arguent qu'acheter le jeu relève du soutien financier à une personne transphobe. Par un jeu de raccourci prôné par quelques-uns, le consommateur devient lui-même transphobe.

Polémique et controverse jeu vidéo Hogwarts Legacy
Les trolls d'Internet auront-ils raison de Hogwarts Legacy, le jeu vidéo, et uniquement lui ?

D'autre part, deux autres franges se distinguent. Si d'aucuns souhaitent simplement prolonger leur expérience de l'univers, avec un jeu, a priori, enthousiasmant, une autre plèbe existe. Celle-ci se vante d'acheter le jeu pour, justement, soutenir ces propos excluants. La neutralité, trop rarement de mise sur les réseaux sociaux, est là encore désespérément absente.

Bien entendu, le grand perdant de ce jeu de polémique, c'est le jeu vidéo en lui-même. Hogwarts Legacy : l'héritage de Poudlard, qui à quelques jours de sa sortie, fait l'objet d'une attention publique, médiatique voire politique, lorsqu'il est censé célébrer un univers auparavant apprécié par tous, ainsi que le fruit du travail de centaines de collaborateurs.

Un jeu vidéo enthousiasmant, handicapé par les polémiques et l'héritage de JK Rowling

On ne peut, en ces lignes et à ce moment, juger de la qualité du jeu vidéo Hogwarts Legacy. Pour deux simples raisons. La première est que nous n'avons pu y jouer jusqu'à présent, seulement consulter des avis produits par certains de nos confrères. La seconde, c'est que le jeu, tout bêtement, n'est pas encore sorti.

Cependant, avant même sa mise à disposition, Hogwarts Legacy reste le grand perdant de cette histoire. On ne se fait aucun mouron sur son succès commercial. Le jeu est suffisamment attendu pour ne pas souffrir des oppositions sur les réseaux sociaux, ou des propos de l'autrice de cet univers. En cela, ce cas d'école fait forcément penser à la Coupe du Monde au Qatar, pour laquelle jamais les appels au boycott n'ont été sérieusement écoutés dans l'Hexagone.

Polémique et controverse sur le jeu Hogwarts Legacy
Ah oui, un pan de l'histoire de Hogwarts Legacy, critiqué pour être pro-esclavagiste, a été enlevé. On a eu chaud.

Néanmoins, plus que jamais, Hogwarts Legacy fait figure de jeu de la fracture entre des fans autrefois unis derrière l'œuvre de la romancière. Que le jeu fonctionne, ou ne fonctionne pas, il sera d'autant plus difficile d'établir le rapport entre sa qualité réelle et les controverses qui l'entourent.

Les pro-Rowling accuseront irrémédiablement leurs antagonistes d'avoir causé la perte du jeu par leur militantisme. Et ceux-ci de rétorquer, dans le cas contraire, qu'en achetant un jeu vidéo, leurs adversaires idéologiques participent à la richesse d'une personnalité médiatique, libre d'énoncer des propos transphobes sans être inquiétée.

Finalement, les moins à plaindre à ce petit jeu sont peut-être les possesseurs de Xbox One, PS4 et Switch. Pour eux, Hogwarts Legacy sera disponible en avril 2023. Bien loin, on l'espère, de ce climat nauséabond qui entoure la sortie du titre sur consoles "next-gen". Pour le meilleur, ou pour le pire ? C'est à chacun de juger.

À propos de l'auteur

Solan
A passé un nombre indécent d’heures sur Rocket League pour finalement être Grand Champion. Préfère poster des bons plans aériens depuis.

Espace discussion

Laisser un commentaire

Retrouvez nous sur les réseaux

Pour suivre les dernières actus, les bons plans et soutenir le site, rejoignez nous sur la Twittosphère.

Urban Nomad

Les derniers
bons plans

Carte PSN 50€
42,59 €
50
Carte PSN 60€
Téléchargement
51,59 €
60,00 €
Abonnement PS+ Extra : 12 mois
Téléchargement
109,88 €
125,99 €
Carte-cadeau PSN 40€
34,99 €
40,00 €
Game Pass Ultimate 3 mois
26,97 €
45,00 €

Connexion

Pas encore inscrit ?

Vous n’avez pas encore de compte ? C’est par ici :)

Plateformes

Categorie Jeux video

Filtres

Categorie Bons plans
Budget - slider
01 960

Miam, les bons cookies

Parce que ce site ne pourrait pas exister sans eux, nous utilisons des cookies. Ils sont la pour améliorer votre expérience de navigation et analyser le trafic du site. Pour continuer, vous pouvez choisir de les accepter ou de les refuser avant de cliquer sur « valider » .